Quel est le plan du President Compaoré et le CDP pour la transition et ou alternance en 2015?

Il y a deux questions…

1) Avoir un plan, avoir plusieurs plans, ne pas avoir de plan, laisser les évènements déterminer le plan….?

2) Annoncer ou ne pas annoncer 1), ou bien annoncer des nuances, ou bien mener campagne de désinformation ou non-information?

Je crois que l’intelligentsia Burkinabè n’a pas d’idée (ou bien ne communique pas clairement ce qu’ils pensent) sur ces deux points.

Moi, je n’ai aucune idée.  Mais Gnassingbé, Mugabe, al-Bashir, etc…. ils n’inspirent pas confiance!

A mon avis ce qui est claire: la stabilité politique à long-terme dépend d’une transition.  Et le temps est propice.  La classe politique et les institutions politiques Burkinabè sont assez murs…. on a vu plusieurs personnalités politiques de l’opposition: aucun démagogue.  Une stratégie louable du Président Compaoré aussi a été d’avoir une rotation régulier de technocrates, donc il y a quelques dizaines de ex-ministres tous capable de participer a géré l’état.  Il n’y a aucune fracture ou rupture sociale importante, l’économie en plein croissance, le secteur publique de plus en plus professionnel, décentralisation en marche, les bailleurs et partenaires avec beaucoup de “good feeling”….

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.