Évaluation des politiques et institutions nationale: Le Burkina classé parmi les meilleurs en 2012

En effet, la dernière édition du rapport CPIA Country Policy and Institutional Assessment de la Banque mondiale, attribue au Burkina Faso une note globale de 4,28, l’une des plus élevées après celles du Rwanda, du Cap Vert et du Kenya.L’évaluation CPIA mesure 16 grands indicateurs du développement portant sur quatre domaines : i gestion économique, ii réformes structurelles ; iii politiques d’intégration sociale et d’équité ; et iv, gestion et institutions du secteur public. Les pays sont notés sur une échelle allant de 1 faible à 6 élevé pour chaque indicateur. La note globale CPIA représente la moyenne des 16 indicateurs.Les notes CPIA présentent des variations entre les divers groupes de pays. Par exemple, la mauvaise gouvernance, l’insuffisance des capacités du secteur public et les troubles civils ont réduit la note moyenne des États fragiles africains à 2,7—soit un niveau très inférieur à la note moyenne des pays non fragiles, qui est de 3,5 . De même, les pays riches en ressources de la région, dont la note CPIA moyenne s’établit à 3,0, traînent derrière leurs homologues pauvres en ressources, dont la note moyenne atteignait 3,2 en 2012.

via Évaluation des politiques et institutions nationale: Le Burkina classé parmi les meilleurs en 2012 « Alertes 24H/24 « Burkina24 – L’Actualité du Burkina 24h/24.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Economy, Politics. Bookmark the permalink.