Conspiracy theories running rampant about Kosyam “attack” … who can tell?

On comprend alors pourquoi selon RFI un haut gradé de l’armée a laissé entendre « il nous a beaucoup emmerdés » parlant des événements survenus à la présidence. Ce qu’on peut retenir donc de ces témoignages, c’est que ce qui parait être une tentative d’assassinat du président du Faso, est un vrai montage pour éliminer un soldat gênant qui aurait des accointances avec un groupe de combattants Touaregs Burkinabè qui avaient été recrutés par Blaise Compaoré pour combattre aux côtés du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara lors de la crise postélectorale contre Laurent Gbagbo. Ces touaregs avaient leur base à Abobo. Et depuis la fin de la crise postélectorale, Blaise Compaoré refuse de leur donner ce qui leur avait promis comme argent après la chute de Gbagbo.

via Alassane Ouattara cité dans l’affaire du Burkina.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.