Ambassador Mushingi delivers a clear message in Burkina Faso

Apparently this is what he said on 4th of July:

« Au fil des années, nous avons clarifié ce que « Egalité » signifiait et formulé 27 Amendements à la Constitution. La plupart des amendements ont élargi les libertés de l’individu. Les autres ont délimité le pouvoir du gouvernement, comme le 22è Amendement limitant la présidence à deux mandats. Aujourd’hui, nous, Américains, restons unis sur la base de notre entendement que nous sommes tous créés égaux et dotés de droits inaliénables, y compris le droit de participer au gouvernement.Excellences Mesdames et Messieurs. Du peu d’expérience que j’ai pu acquérir au cours de mes quelques mois de séjour ici, je vois que le Burkinabé possède non seulement la résilience, mais aussi et surtout le courage et la détermination pour atteindre ce même objectif ».

via Independence Day des Etats-Unis : Un autre Compact pour le Burkina Faso.  I think this is good diplomacy by the ambassador, but I hope there is a backup plan.  It is great to affirm over and over the importance of alternance and respect for the constitution.  But if President Compaoré bullies* through a referendum and then presidential vote, and a united opposition takes to the streets, sides will have to be chosen.

*bullies is a technical word in political science… it means… oh, sorry, gotta run to take this call.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.