Resisting a semi-authoritarian regime…

Newspaperman Newton Ahmed Barry gets his home and office broken into… My full sympathies, but may I also suggest “the cloud”? Google Drive, Dropbox…. good ways to store documents beyond the reach of thugs.

Ils ont coupé une fenêtre pour entrer. Mon bureau a été bien visité, le mien et celui de Germain Le Directeur de Publication, NDLR. Chez moi ils ont emporté tout ce qui est matériel ordinateur et clé usb. La chance que j’ai évidemment c’est d’avoir sauvé un certain nombre de choses sur des disques durs externes avec lesquels je me balade.Cela fait longtemps que je suis personnellement harcelé. Vous pouvez demander à Wemtenga Le commissariat de police de Wemtenga, NDLR, cela fait la quatrième fois maintenant que personnellement je suis visité par des cambrioleurs. A la maison d’abord, et puis pour la première fois au bureau. Au regard de ce que les gens recherchent chaque fois, moi j’ai l’impression que ce sont les services de l’Etat. Je les accuse ouvertement, c’est les services de l’Etat qui sont à nos trousses. Je ne sais pas pour quelle raison, mais en tout cas pour nous c’est eux. Maintenant, nous nous avons un certain nombre d’informations qu’on peut recouper mais on attend.

via Cambriolage du siège du Journal L’Evénement : « J’accuse ouvertement les services de l’Etat », Newton Ahmed Barry. – leFaso.net, l’actualité au Burkina Faso.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.