Good interview regarding recent dozo- koglwéogo confrontation in Karangasso-Vigué in #Burkina Faso

Le 12 septembre dernier, des affrontements ont éclaté à Karangasso-Vigué, causant la mort du fils aîné du chef de canton et de deux koglwéogo. Dites-nous ce qui a bien pu conduire à un tel drame.Yacouba Drabo (Y.D.) : Avant d’entrer dans le vif du sujet, permettez-moi de présenter mes sincères condoléances à la grande famille des dozo du Burkina et d’Afrique, particulièrement au dozo-bâ [grand dozo, en langue dioula], chef de Karangasso-Vigué, Bamory. Pour revenir à votre question, je dirai qu’il y a toujours eu une incompréhension entre dozo et koglwéogo. Il y a longtemps que nous avons essayé de faire comprendre aux koglwéogo que nous ne pouvons pas cohabiter.

Source: Relations dozo- koglwéogo : « Qu’on ne nous provoque pas », prévient maître Yacouba Drabo, chef de la confrérie des dozo – leFaso.net, l’actualité au Burkina Faso

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Burkina Faso. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s