Meanwhile, we were having lunch with kids at Dankan

Small riots in Bobo-Dioulasso as protest march may or may not have gone off course.

Après l’allocution de Souleymane Pîga Yaméogo, le mercure monte d’un cran. Il faut dire qu’avec son aisance et sa capacité à titiller les consciences, le représentant du balai citoyen à réveiller la fougue des jeunes. Informés des perturbations des élections à Ouahigouya et à Kaya, une invitation surprise appelle les jeunes à marcher sur le Conseil régional des Hauts-Bassins qui abrite également un bureau de vote l’arrondissement 07 de Bobo-Dioulasso. Le vin est tiré à l’insu, ou du moins à la grande surprise du RPOH et du responsable du balai citoyen. Et pour cause, sans attendre, les plus pressés ont enclenchent la marche sur le Conseil régional. C’est la panique du côté des organisateurs. On essaie d’arrêter les jeunes… Trop tard…. Pas de round d’observation, la guerre entre cailloux et gaz lacrymogène est immédiate … Avertis de la tournure des évènements, des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité CRS et de la Gendarmerie se positionnent devant le Conseil régional. Il est 11 heures 45 quand les premiers manifestants arrivent sur les lieux. Pas de round d‘observation, les forces de l’ordre et de sécurité sont déterminées à maitriser la situation. Au premier jet de pierre des manifestants, ils ont répondu avec du gaz lacrymogène. La situation dégénère. La foule se lâche et les riverains s’invitent dans le débat. On assiste aux premières arrestations.

via Journée de protestation de l’opposition : marche, meeting, gaz et arrestations à Bobo-Dioulasso – leFaso.net, l’actualité au Burkina Faso.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Burkina Faso. Bookmark the permalink.