Djafar Héma in Bobo makes the news… not sure what the import of everything is… except he is Sunni

« Je n’ai rien contre Blaise, mais je suis contre ses faits. Notamment les tueries », propos de Djafar Héma pour entamer la question du sénat. Comme dit, comme prévu par lui lors de ses prêches, la communauté musulmane par la voie de ses représentants qui se sont exprimés ont dit oui au sénat. Il ne pouvait pas en être autrement selon Djafar. Pour mainte raison. Premièrement, parce que la Fédération des associations musulmane n’est pas entièrement faite d’expert en droit ou en démocratie. Deuxièmement, parce que les dirigeants de cette fédération ne peuvent pas dire la vérité à Blaise Compaoré. Ils ne font que lui dire ce qu’il veut entendre. Et selon lui, les leaders religieux musulmans ne demandent pas l’avis des fidèles ou des dignitaires religieux qui osent les contredire. A cause donc des mauvais conseillers, le Président du Faso est trompé selon Djafar. Un homme « à qui on fait croire qu’il devient intelligent lorsque sa tête grossie pour cause de maladie ».

via Sexe scandale à Bama : Le réquisitoire de Djafar Héma contre l’Imam Dao – leFaso.net.

About mkevane

Economist at Santa Clara University and Director of Friends of African Village Libraries.
This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.